Tartuffe au pouvoir

Les documents publiés par Wikileaks évoquent les adresses de Mohamed VI aux américains, où il les invite à se méfier des islamistes, tant les extrémistes que les modérés d’entre eux.

« Ne soyez pas dupes, aurait averti, en substance, le roi, au sénateur américain, Richard Lugar, lors d’ une réunion au Palais, à Rabat, en ajoutant: parce qu’ils semblent raisonnables et très agréables. les Etats-Unis ne devraient pas avoir d’illusions à leur sujet, ils sont anti-américains. »

 » Drabni ou bka, sbakni ou chka « , dit le vieil adage marocain. Il m’a frappé, s’est mis à pleurer et s’est précipité pour se plaindre en premier !
Nous connaissions tous la propension de la monarchie à nous éreinter auprès de la communauté internationale et à nous faire tous les procès d’intention possibles et imaginables, histoire de se dédouaner des mauvais traitements qu’elle nous fait endurer, depuis plus d’un demi-siècle.
Les propos incendiaires ou sybillins d’un Hassan II, lors de ses interviews aux chaînes françaises, sur le perron de l’Elysée, ou lors de ses discours à la Nation, sont aujourd’hui complétés, par son rejeton tout aussi péremptoire lorsqu’il s’agit de nous dénier le droit à la dignité et à la démocratie. Ils sont répercutés, à l’envi, par les caisses de résonances que sont ministères, ambassades et autres consulats marocains à l’Etranger, transformés en autant d’agences du marketing de la monarchie.

On comprend, dès lors, un peu mieux, le scepticisme des chancelleries occidentales, à accorder un minimum de crédit aux démocrates et leur manque d’enthousiasme à soutenir les mouvements de la jeunesse marocaine, particulièrement, lorsque retentit un peu trop souvent, à leur goût, le cri de « Allahou akbar »

Pour les démocrates d’entre nous, il ne fait, désormais, plus aucun doute, que la monarchie est opposée à tout amendement du statut privilégié, que lui confèrent les pleins pouvoirs et que toutes les postures démocratiques qu’elle feint d’adopter, ne sont que gesticulation et hypocrisie !

Pour les islamistes marocains, le doute est, également levé, puisque même ceux qui font office de laudateurs les plus assidus et les plus audacieux, du régime, n’échappent ni à la médisance vindicative du roi, ni à son mépris affiché souverainement et publiquement. En effet, Mohamed VI qui n’hésite pas à instrumentaliser les islamistes pour les besoins de sa cause despotique, n’en marque pas moins sa distanciation, avec eux, dès qu’il s’agit de les intégrer, d’une façon ou d’une autre, dans le jeu démocratique. Ils apprécieront donc cette sortie, à sa juste valeur !

Pour les musulmans pratiquants de nos compatriotes, il leur appartient de ranger « Amir al Mouminine » où il leur sierra, mais les plus pieux d’entre eux, n’auront, certainement pas manqué de relever cette turpitude supplémentaire, qui le range, désormais, dans cette catégorie particulière, citée nommément dans le Coran: « Al mounafikoune », les hypocrites. Tout, au demeurant, l’éloignait de la piété dont il semblait se revendiquer.
L’Islam revendique honnêteté, sobriété, empathie, humilité, patience, abnégation, contrition,………………Autant de préceptes sur lequel « notre ami » et son prédécesseur ont décidé de s’asseoir, en même temps qu’il se sont assis sur le « trône de leurs glorieux ancêtres »

Les déclarations ignobles de Mohamed VI, n’auront surpris personne, tant la monarchie marocaine nous a infligés d’humiliations, d’insultes et de coups bas, pour se grandir auprès de l’opinion publique internationale et justifier l’absolutisme.
Il n’aura échappé à personne qu’au moment où paraissent ces modestes lignes, celui qui revendique la qualité de « roi des pauvres », rénove sa résidence des sablons à plusieurs dizaines de millions d’Euros, quand des concitoyens misérables, logent dans des bidonvilles et peinent à offrir à leur progéniture, autre chose qu’un bout de pain, quelque olives parcimonieuses et un verre de thé à la menthe.

Après tout ça, ne venez, surtout pas me parler de justice sociale, de dignité, d’équité ou d’égalité des chances.
Encore moins, de monarchie parlementaire

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s