Un ministre genevois fait le coup de poing avec un barman

Mark Muller, le ministre genevois, chargé du Département des constructions et des technologies de l’information  n’a pas hésité à faire le coup de poing, le soir du réveillon, avec un barman. Celui-ci serait  intervenu, après avoir constaté que le ministre,  pris d’un besoin urgent  aurait, guidé par la responsable en communication de la boîte de nuit genevoise, « Le moulin à danses », usé d’un passe-droit, en utilisant les toilettes des employés. le lieu étant très fréquenté, les toilettes pour la clientèle étaient surchargées.

Pour s’assurer que la présence de Mark Muller, dans leurs toilettes, n’interpelle  les employés, la chargée de communication est restée dans le local, «tout en respectant la nécessaire intimité», selon un témoin.

Interpelé avec l’employée du dancing,  à la sortie des toilettes, le ministre n’aurait pas gouté le ton utilisé par le barman à l’encontre de celle-ci, et aurait, alors, empoigné violemment le préposé au bar à la gorge. Ce dernier a déposé une plainte pénale le 6 janvier, contre le ministre qui aura attendu d’en être informé le 12,  avant de porter plainte à son tour, contestant avoir donné des coups.

 

La conférence de presse de Mark Muller le 14 janvier 2012

 

Afin de s’expliquer sur cette altercation, le ministre a convoqué une conférence de presse au  cours de laquelle, il a dit:

– «Je dois reconnaître que je me suis fâché. Nous nous sommes empoignés assez virilement. Après cette empoignade, qui a duré de 10 à 15 secondes, nous avons été séparés.»

Tout en niant avoir frappé  le barman, qui a fait  constater des blessures dans une permanence médicale le lendemain, le ministre a ajouté :

– «Il y avait de l’engagement, de l’énergie, décrit Mark Muller. J’ai moi-même eu un bleu à l’avant-bras. Mais je n’ai donné aucun coup. Je présente mes excuses à mes proches, mes collègues, mes collaborateurs, et aux gens qui ont été déçus par mon comportement, insiste l’élu PLR. Ce n’est pas dans mon tempérament de perdre mon sang-froid. Mais j’étais très fâché d’apprendre que l’amie qui m’accompagnait avait été insultée et frappée. En tant qu’homme, en tant qu’être humain, je pense que beaucoup de personnes se seraient comportées de la même manière dans une telle situation. Mais on attend d’un conseiller d’Etat qu’il soit au-dessus de ce genre d’émotions. Je suis conscient que cette affaire n’est pas favorable pour l’image de Genève.»

La police des polices mène l’enquête, qui devra établir le déroulement exact des faits.

Interrogé sur l’incident, le Président du Parti libéral-radical genevois auquel appartient Mark Muller Alain-Dominique Mauris s’est déclaré «très surpris» par l’affaire.

Interrogé sur son sentiment il a déclaré:

–  » Il a fait son mea culpa, ce qui est important. Désormais, il s’agira de mieux comprendre les faits et leur qualification juridique »

Le Président a indiqué que le ministre genevois avait été desaisi du dossier de relogement du même dancing dont il s’occupait, avant d’ajouter que c’était « une bonne chose, qu’il en soit ainsi ».

 

Belle leçon de démocratie,  que nous donne là,  la Confédération suisse, à l’opposé des pratiques courantes de passe-droit et de justice aux ordres, en vigueur dans notre pays,   où les personnages de l’Etat n’hésitent pas à user du téléphone, pour extirper leur famille, leurs proches, de situations gênantes, quand ils n’interviennent pas, physiquement, pour arracher  leur progéniture coupable, des mains de la police.

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s