Tous les chemins mènent à la DST !

C’est une histoire dont pourrait se saisir Hollywood, pour en faire  le  film d’une Success-story ou  celui d’un cauchemar. C’est selon,  tant s’y trouvent réunis les ingrédients appartenant  aux  deux genres.

Il était une fois un fils du peuple,  qui,  très jeune,  nourrissait  le rêve de faire comme son père, devenir boxeur.  Plus tard,  ce sera  Jean-Claude Van Damme, qui incarnera le modèle.

1999, l’année de tous les défis, le championnat du monde de « Light contact », à Malte. Le boxeur a 19 ans. Il  est au sommet de son art et  y remporte le titre,  dans la catégorie des moins de soixante-huit kilos.  On lui parle de ce fameux Décret 1194-66,  signé de la main d’Hassan II et qui octroie un salaire à tout champion du monde. Fin  du conte, débute le cauchemar.

La revendication de ses droits,  transforme la vie du champion en parcours du combattant.  La médaille,  acquise de haute lutte, se mue en boulet et le chemin du boxeur en calvaire.

La tragédie marocaine, prend ici tout son sens !

A la recherche du roi pour lui réclamer, une énième fois,  justice, il se heurte à  Mounir Majidi ! Le même qui a à son actif,  la destruction d’autres destinées. La suite est courue d’avance !

Le champion est apparu barbu et marqué à sa conférence de presse du mardi 21 février. L’inactivité et la privation d’exercice ont empâté son visage,  la torture,  brisé l’étincelle de vie qui faisait pétiller ses yeux et l’injustice aura eu raison de ses illusions. Il dit :

–                     «  Je me sens trahi par mon pays ! »

Cette affaire n’aurait jamais dû exister,  si le « plus beau pays du monde » avait , tout simplement, tenu ses engagements envers l’un de ses fils, comme le commande le décret.  Notre champion aurait bénéficié de sa dotation. Il aurait poursuivi une carrière sportive prometteuse, en passant probablement à la catégorie de poids supérieure.

Plus tard, il serait venu grossir  le rang des cadres du Ministère des sports,  dispensant  son savoir et son expérience à de jeunes boxeurs. Une formation continue l’aurait même propulsé au rang d’enseignant  dans quelque centre de formation national.

Au lieu de quoi, les sicaires du régime ont réservé  à notre compatriote, jugé trop bavard, ou trop entreprenant,  un traquenard des plus révoltants, qui confirme  ce que l’on savait depuis toujours: la nouvelle ère n’a rien à envier à la précédente, puisque les enlèvements, la torture, les yeux bandés, la Gégène, la Falaqa et tout le reste que Zakaria par pudeur, n’a pas su évoquer, y ont toujours cours.

Le Prince qui offre, de son fait, entre le dessert et le café,  des dizaines de milliers d’hectares,  à l’Emir du Qatar, des diamants à une criminelle de guerre israélienne ou encore une villa de luxe à un chanteur algérien, se fait pusillanime et cruel, lorsqu’il s’agit d’appliquer le simple droit à l’un de ses compatriotes méritants.

Aussi longtemps qu’a duré le calvaire de Zakaria, les thuriféraires de la dictature sont montés au créneau, pour condamner la prétendue escroquerie dont il s’était rendu coupable. Puis, à court d’arguments, ils s’en sont pris à sa revendication du poste auquel son exploit lui ouvrait droit. Pourtant, aucun d’entre eux, n’a jamais paru indigné ou offusqué, ni même embarrassé  que certaines familles campent depuis si longtemps dans la fonction publique avec leur descendance,  qu’elles semblent en avoir hérité.

Aussi vrai qu’en Italie,  tous les chemins mènent à Rome,  au Maroc, tous les destins mènent à la DST, cette Direction des Sévices et de la Torture,  officine de l’ignominie, qui semble avoir trouvé, dans cette locution, un dicton à la mesure des crimes que ses bourreaux  accomplissent, dans la plus grande lâcheté, au point qu’ils se  retranchent, lamentablement,  derrière des cagoules, pour ne pas être reconnus de leurs victimes.

« Tous les destins mènent à la DST ». Un slogan que le régime devrait apposer aux frontons de ses édifices de la barbarie qui  nous en rappellent d’autres, tout aussi cyniques, barrant l’entrée des camps de concentration nazis :

« Toi qui entre ici, abandonne toute espérance »  ou encore, « le travail rend libre », sauf que dans ces camps où, naguère, la mort s’était faite industrie, les bourreaux avaient le courage de leurs monstruosités  et affichaient publiquement leur visage !

On ne peut pas en dire de même de nos bourreaux.

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Tous les chemins mènent à la DST !

  1. Asçotta WellCaball dit :

    Mon cher Bâ-Salah,
    On a censuré mes graffitis plus d’une fois chez cette WordPress.com. C’est un peu con lorsqu’on se prétend défenseur de la libre expression….
    Je ne sais même pas comment, en cliquant sur ton texte apparu comme par magie sur mon écran, je me trouve encore parmi ces « hommes de culture » d’escargots !…Quoiqu’il en soit, je te glisse ce copier- coller comme dernier effort à m’exprimer chez les WordPress !

    J’ai cru comprendre que « l’abus de pouvoir » dont a été victime notre champion n’est que « l’abus de pouvoir » commis par un « proche du Palais» !…Certains essayeront de vous faire accroire que LEM3ALEM n’est absolument pas au courant de ces drames. N’en croyez rien : Mohamed VI, comme tout monarque Alaoui, a DES YEUX ET DES OREILLES PARTOUT et aucun pète ne peut être lâché dans une de ses geôles officielles ou secrètes sans qu’il en soit informé et sans qu’il donne ses TA3LIYMATT ASSAMIYA !
    Je vous laisse le soin D’IMAGINER L’ABUS DE POUVOIR DONT SERAIT CAPABLE LE SACRÉ ROI lui-même si un de ses « conseillers» a le pouvoir de vous DÉMOLIR physiquement et moralement un champion du monde !… MOHAMED VI, BEN TÉMARA EL ALAOUI est pire que Hassan Tazmamart sans aucun doute ! Et qu’Allah nous épargne de l’ENFER DE HASSAN III !…
    Pour les amateurs d’histoire, «l’affaire » Moumni n’en est vraiment pas une puisque l’histoire des frères Jamaï (un Ministre de la Défense et l’autre de l’Intérieur ; ministères de souveraineté dans le jargon Alaoui) est même aujourd’hui encore plus ahurissante !…En voici un bref résumé : Deux hommes serviteurs du Palais qui tombent en disgrâce. Le Palais confisquent comme il le fait toujours tous les biens qu’ils se sont amassés puis décide de les mettre dans un petit Tazmamart du côté du « khalifa Assultany » de Tétouan (pour user du titre officiel de la fonction telle que décrite par Hassan II dans un de ses fumeux discours ; voir lien 1) attachés par leurs poignets l’un à l’autre. L’un meurt et notre Khalifa Assultany ne pouvant prendre seul la décision envoie donc un émissaire informer Le Palais (À Fès à cette époque !) et prendre les ordres : faut-il enterré le vivant avec son frère mort ou garder le mort avec son frère vivant ?…. Le temps que l’information (décès de l’un des Jamaï) arrive à Fès par messager et que les « ta3liymaatt assamiya » lui arrivent de Fès, notre mort aura eu le temps de parfumer la geôle du frère vivant et même tout le petit royaume du Khalifa Assultany !…
    Les Alaoui n’ont régné & gouverné qu’avec des « Tazmamart » à travers tout le Maroc !
    Aussi loin que l’on puisse remonter dans l’histoire de la dynastie sanguinaire, on ne trouve que cette politique dont le pivot était la « garde noire », composée d’esclaves importés d’Afrique Sub-saharienne !…LA DYNASTIE ALAOUI DOIT SA SURVIE DEPUIS LE 30 MARS 1912 À LA FRANCE et à l’Espagne ; ET AU RÉGIME DU PROTECTORAT qui n’a pris que théoriquement fin avec la farce de l’indépendance (officielle en 1956).
    La réalité où vit le Maroc d’aujourd’hui est que le sultan Alaoui a pris TOUTES LES FONCTIONS ET L’APPAREIL DE REPRESSION QUI VA AVEC LE POSTE DE Commissaire résident général de la République française ! Les TRAITRES Alaoui ont vendu la nation marocaine le 30 mars 1912 !…
    Les marocain(e)s n’ont jamais joui de L’HABÉAS CORPUS et TANT ET AUSSI LONGTEMPS QU’UN ALAOUI RÉGNERA & GOUVERNERA AU MAROC, nous n’en bénéficierons pas : En clair, nous sommes des SUJETS DE SA MAJESTÉ ; nous ne sommes que des « ra3ayana Al Aoufiyae » !
    («العرش العلوي ومآلكه الحآلي، محمد السآدس، همآ المشكل الوحيد والأسآسي لكل مآ نعآنيه، كمسلمين وكمغآربة ومغربيآت ،من مأسآت وذل»)
    («يسقط السلطآن عآمل وخآدم الإستعمآر عبد العزيز،وعبد الحفيظ وكل سلآطين وملوك العلويين من يوسف إلى محمد إبن يوسف وإبنه الحسن الثآني المعروف بالسفآح وخآدم إسرآئيل، والملك محمد إبن الحسن،المشهور ببلآدته وغبآأته وجرآئمه ! ليسقط العرش العلوي لكي يحيى المغرب ويعيش لمغآربة في الكرآمة والعز والحرية والدمقرآطية والسعآدة ! حفظنآ الله من شر و خبث العيش تحت قهر الحسن الثآلت !»)
    Les marocain(e)s attaché(e)s à la DIGNITÉ, les marocain(e)s épris de justices sociale & économique, les marocain(e)s LIBRES, CES MAROCAIN(E)S LÀ SERONT TOUJOURS PERÇU(E)S PAR LE trône Alaoui, le trône des assassins et tortionnaires des musulman(e)s comme des ennemi(e)s à abattre !
    Tant que les MAROCAIN(E)S LIBRES n’ont pas ABATTU Le Palais et son occupant Mohamed VI, le criminel assassin et tortionnaire des musulman(e)s, celui-ci continuera d’emprisonner, d’assassiner, de tuer, de TORTURER et de faire DISPARAÎTRE tou(e) marocain(e) ATTACHÉ(E) À SA LIBERTÉ ET À CELLE DU MAROC !
    À BAS LE Trône des assassins & tortionnaires des musulman(e)s !
    À BAS LE ROI MOHAMED VI !
    GLOIRE AUX MARTYRS !
    (1) : discours de Hassan-Tazmamart sur sa décentralisation & ses « khalifa assultaany :

  2. salahelayoubi dit :

    Mon Cher Ami, personne ne t’a censure je te rassure. Il fallait que m’ouvre mon blog et voila qui est fait.
    Cordialement
    Salah

  3. bety dit :

    salut salah j espere que tu vas bien j ai quelque chose de la part de ton frere rachid allah yrahmo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s