Soixante neuvième session de l’ONU, quand Mohammed VI « croquait de l’ail » de la bouche de Benkirane

On savait que Mohammed VI  était tout, sauf un homme d'Etat. Il vient d’en faire l’éclatante démonstration, en confiant à la toute dernière minute, à Abdelilah Benkirane, la responsabilité de prononcer son discours,  jeudi 25 septembre, devant la soixante-neuvième (69) session de l'assemblée générale de l'Organisation des Nations Unies. D'aucuns aimeraient voir dans le refus... Lire la Suite →

Publicités

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :